"Décembre trop beau, été dans l'eau" (1 décembre 2015)

"Décembre trop beau, été dans l'eau"

16:16 Nicolas Borgognon

Si l'on en croit la sagesse populaire, l'été prochain s'annonce comme un grand cru ... pour les gastéropodes. En effet, un solide anticyclone vient s'ancrer sur le bassin méditerranéen. Il induira en Suisse un temps anormalement doux durant la première quinzaine de décembre. En prime, hormis quelques poches habituées aux brouillards, l'ensoleillement est prévu excédentaire.

La dernière décade de novembre plutôt hivernale ne se verra pas confirmée sur les tabelles météorologiques du début du mois de décembre. Pour ces prochains jours, c'est un régime de temps propice à la douceur et à un ensoleillement plutôt généreux qui prévaudra sur le sud de l'Europe et jusqu'à la Suisse. Une masse d'air en provenance des îles Canaries affluera en effet en direction des Alpes. Sur la première quinzaine de décembre, les excédents de température par rapport aux normes devraient avoisiner 5 à 7 degrés en montagne. En plaine, on peut tabler sur un écart positif tournant entre 3 et 5 degrés de la normale. Concrètement, cela signifie que les maximales pourront à plusieurs reprises approcher ou dépasser les 10 degrés d'ici au milieu de semaine prochaine.

Côté ciel, le courant perturbé sera repoussé au nord de l'Europe. Cela n'empêchera pas la présence de nuages d'altitude par moments assez étendus dès ce vendredi, voire le passage de quelques fronts très atténués en cours de semaine prochaine. Mais pour l'heure, aucune dégradation sérieuse n'est envisagée avant une dizaine de jours.

Quant aux habituels stratus qui se plaisent si volontiers à pareille époque de l'année, c'est une situation qui n'est pas propice à leur épanouissement. En effet, lorsque l'anticyclone est centré sur la Méditerranée, les vents qui circulent au-dessus de la Suisse sont orientés au sud-ouest et ont tendance à brasser l'atmosphère dès les premières hauteurs. Si bien que le lac d'air froid qui se forme habituellement en hiver sur tout le Plateau suisse est plus fin et moins résistant qu'à l'accoutumée. Conséquence, on parle alors plutôt de brouillards sur le Plateau et leurs chances de dissipation sont meilleures. Les régions de Fribourg, de la Gruyère, de Lavaux et de la Riviera sont en général épargnées.

Dans le détail, pour la situation ces prochains jours, c'est sans doute demain et jeudi que l'on parlera de ces brouillards, puis ils pourraient être presque inexistants ce week-end et en début de semaine prochaine à la faveur du vent de sud-ouest qui semble à nouveau souffler jusqu'en plaine.

A plus longue échéance, les modèles de prévisions mensuelles montrent une probabilité de 60% d'avoir une temps plus doux que la normale du 14 au 20 décembre, et encore de 50% pour la semaine du 21 au 27 décembre. Cela pourrait corroborer le léger signal indiquant que les débuts d'hivers par phénomène El Nino sont doux en Europe, avant le retour de températures plus froides notamment à partir du mois de février. En annexe, voici les prévisions saisonnières émises par Frédéric Decker, météorologue à MeteoNews.

DECEMBRE 2015 En Europe : La douceur océanique, pilotée par la dépression islandaise, devrait s'étendre sur tout le nord de l'Europe jusqu'à la Pologne, l'Allemagne, le nord de la France et une grande partie de la péninsule Ibérique, avec des excédents particulièrement marqués de la Scandinavie au nord-ouest de la Russie. Les précipitations s'annoncent excédentaires sur l'Islande, le nord des îles Britanniques et la péninsule scandinave, alors qu'un temps plus sec s'imposerait en marge d'un vaste anticyclone du Portugal à la Russie. Une fois n'est pas coutume, le froid ou la fraîcheur se cantonnerait entre le Proche-Orient, le sud de l'Italie et l'est de l'Algérie sous des conditions humides et donc pluvieuses, voire neigeuses.

JANVIER 2016 En Europe : Un vaste anticyclone récurrent, centré vers l'Autriche, devrait protéger la majeure partie de l'Europe pour le premier mois de l'année 2016. Le temps s'annonce assez calme dans l'ensemble, souvent sec sur le vieux continent et doux sur une large partie nord jusqu'en Allemagne et jusqu'aux portes de la mer Noire. La douceur serait surtout marquée de l'Ecosse au nord de la Russie en passant par les pays bordant la Baltique. Beaucoup de précipitations en revanche sur l'Islande, l'Irlande, l'Ecosse et la Scandinavie, principalement sous forme de pluie en raison de la douceur, alors qu'un temps doux mais neigeux concernerait le nord de la Russie. Le froid devrait plutôt concerner les pays méditerranéens, de la péninsule Ibérique et du Maghreb au Proche-Orient, avec des pluies souvent excédentaires et des chutes de neige parfois en plaine, notamment en Turquie.

FEVRIER 2016 En Europe : Changement de programme pour février qui pourrait beaucoup plus hivernal. Un froid modéré voire assez marqué pourrait en effet débouler de la Finlande vers l'Europe Occidentale. Les conditions s'annoncent plutôt sèches sous ce froid, sauf entre le nord de l'Espagne, la France, le nord de l'Italie et la Belgique où les quantités de précipitations seraient normales à excédentaires, avec des chutes de neige. La douceur reculerait vers l'Islande, le nord de la Norvège ou encore le Proche-Orient. Une certaine sécheresse s'installerait sur l'Europe Centrale jusqu'en Scandinavie. Au contraire, des fortes précipitations sont envisagées autour de la Méditerranée avec des risques d'inondations.

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31

communiqués décembre 2015

Souhaitez-vous recevoir des informations similaires par e-mail? Inscrivez-vous à notre bulletin électronique !